Séduire avec des neg-hits ?

J’ai reçu dernièrement plusieurs mails de lecteurs me demandant mon avis sur les « neg-hits » et s’il fallait l’utiliser ou pas. Je profite de cet article pour répondre à tout le monde en une seule fois, et pour donner un coup de pied dans la fourmilière des idées reçues.

Selon moi le neg est un outil de communication destiné à briser la barrière entre une femme a l’habitude d’être sollicitée et un homme qui ne veut pas se laisser filtrer. Point barre. L’idée est de cibler un élément physique négatif de la femme en question, afin de feindre un désintérêt concernant la femme est question. En retour, voyant que l’homme en face d’elle ne se laisse pas impressionner par son statut, elle baisse ses défenses et devient naturellement accessible. Ça revient à la faire descendre de son piédestal.

Voila pour la théorie. En pratique je pense que le neg fonctionne pour l’avoir suffisamment pratiqué, mais c’est un outil extrêmement puissant adapté pour une catégorie de femmes particulière : celles qui sont hyper-jolies, et qui le savent. Dans tous les autres cas c’est comme chasser les papillons avec un bazooka : ça permet de se défouler, mais ce n’est pas très efficace. Car pour être réaliste, la plupart des hommes sont au contact de femmes de beauté moyenne, qui n’ont pas suffisamment de haute estime d’elles-mêmes pour développer ce statut distant.

Et pourtant un des premiers réflexes des hommes qui découvrent la séduction technique est de negger toutes les femmes qu’ils rencontrent, ce qui se solde souvent par des échecs cuisants et durables. Les femmes ainsi blessées vous en voudront, et ne feront certainement pas votre publicité auprès de leurs amies.
Or si vous êtes allé l’aborder, à la base, c’est pour la séduire ! Pas pour la blesser et rentrer chez vous bredouille. D’ailleurs voici les principaux problèmes que je constate chez la plupart des hommes qui disent utiliser le neg :

  • Ils ont une mauvaise perception de l’échelle de beauté des femmes, par exemple il n’y a qu’à voir l’abus de langage sur HB, HB6, etc.. Ils ne peuvent pas jauger le niveau d’estime de soi de la femme en question ;
  • Ils ont trop de frustrations donc ils se servent du neg comme d’un exutoire au lieu d’un outil adapté à une situation donnée, ils se défoulent ;
  • Ils oublient que l’objectif du neg est de feindre le désintérêt.

De plus utiliser un neg demande une très bonne calibration (pour en faire ni trop, ni trop peu), et une bonne dose de confiance en soi ce qui demande pas mal d’expérience. Je ne pense pas qu’un séducteur inexpérimenté doive se lancer avec ce genre d’idées car il va perdre plus de temps à vivre des expériences négatives qu’il ne saura pas analyser qu’à s’amuser à rencontrer des inconnues.

Pour finir j’aimerais juste vous soumettre une autre idée : en utilisant le neg on fait la femme abandonner son statut pour s’ouvrir à la communication, mais il faut juste se mettre à leur place. A la base, arborer un statut distant permet à une femme de repousser les hommes trop timides ou inintéressants afin de ne pas se faire solliciter toutes les deux minutes. Mais un homme qui maitrise les rapports sociaux sera pré-sélectionné par cette femme avant même d’ouvrir sa bouche car il bénéficiera d’un à-priori positif qui vaut tous les negs du monde. A quoi bon s’embêter à utiliser des negs s’il n’y a pas de barrière à faire tomber ?

Donc à tous ceux qui voudraient la meilleure façon d’aborder les femmes, élitistes ou pas, je vous recommande de commencer par vos talents sociaux : êtes-vous à l’aise en public ? savez-vous vous faire rapidement des amis ? pouvez-vous débarquer dans un environnement complètement en-dehors de votre zone de confort, vous intégrer et émerger du lot ? si vous voulez apprendre comment obtenir ces résultats, j’explique dans le programme de séduction « InHer Game » les différentes stratégies pour développer vos talents sociaux (inscrivez-vous sur la liste, j’enverrai très vite un message).

Il existe néanmoins le cas particulier des femmes très laides qui se donnent les mêmes attributs de statut que leurs collègues top-models. Personnellement j’applique la maxime « si tu n’es pas jolie, sois au moins polie » et je les laisse pomper l’air de quelqu’un d’autre.

En conclusion : avec la bonne cible et le bon dosage, le neg est l’outil adapté. Mais dans 90% des approches que feront la plupart des hommes toute leur vie, il est inutile voire contre-productif. Si vous ne savez toujours pas si vous devez l’utiliser ou non, testez-le et faites-vous votre avis. Vous ne devez conserver que ce qui marche pour vous !

Je sais que le sujet est polémique et j’aimerais avoir votre avis sur la question : laissez moi un commentaire ci-dessous pour continuer le débat.

9 réponses à l'article “Séduire avec des neg-hits ?”

  1. Eric Says:

    Preum’s !
    Merci David pour cet article qui reflète bien ton style et ta façon de penser. Moi je n’utilise pas de neg car je préfère taquiner.

  2. Earl Says:

    Je crois savoir que ton acolyte, Sebastien, avait une opinion proche: celui que le neg-hit était la plupart du temps contre productif.

    Il me semble aussi que Mystery était revenu sur ce concept de neg hit et le rapprocherait plus d’une taquinerie rigolote.

    Perso, je le verrais plus comme cela, voir limite une « information n’ayant aucun vecteur d’émotion (colère, haine par exemple) permettant de faire baisser la barrière » (je sais pas si je suis clair… par exemple, on rencontre une fille, elle a une barrière, nous lui indiquons une informations classique; genre « (étonnement) ton bas est éfilloché ? » « elle: non! » « ah désolé, comme cela, on dirait, c’est étrange » (et là, on passe a autre chose complètement, voire limite on parle à son voisin/voisine))

    J’ai pu tester ce genre de modification du neg hit (plus dans la taquinerie ou bien dans l’information non émotionnelle) et j’ai eu pas mal de retour positif.

    Testé sur ma copine actuelle le soir de notre rencontre …

  3. Laurent Says:

    Bonjour David,

    J’approuve tes écris d’après mon expérience.
    En effet, le mec qui n’arrive pas à faire abstraction de l’utilité du neg,
    va droit au mur! ! !

    C’est un outil qui est a utilisé avec discernement! comme tu le dis si bien «  » En pratique je pense que le neg fonctionne pour l’avoir suffisamment pratiqué, mais c’est un outil extrêmement puissant adapté pour une catégorie de femmes particulière : celles qui sont hyper-jolies, et qui le savent. Dans tous les autres cas c’est comme chasser les papillons avec un bazooka : ça permet de se défouler, mais ce n’est pas très efficace. Car pour être réaliste, la plupart des hommes sont au contact de femmes de beauté moyenne, qui n’ont pas suffisamment de haute estime d’elles-mêmes pour développer ce statut distant. «  »

    par opposition à «  »" en utilisant le neg on fait la femme abandonner son statut pour s’ouvrir à la communication, mais il faut juste se mettre à leur place. A la base, arborer un statut distant permet à une femme de repousser les hommes trop timides ou inintéressants afin de ne pas se faire solliciter toutes les deux minutes. Mais un homme qui maitrise les rapports sociaux sera pré-sélectionné par cette femme avant même d’ouvrir sa bouche car il bénéficiera d’un à-priori positif qui vaut tous les negs du monde. A quoi bon s’embêter à utiliser des negs s’il n’y a pas de barrière à faire tomber ? »" »

    Comment lui faire ressentir la bonne émotion qu’elle gardera ce matin, cet aprèm ou ce soir si moi même je lui fait sentir à quelle point elle est NUL? Manque d’expérience! ! !

    Y a pas a dire les mecs DAVID A RAISON ! ! !

    Laurent, ton ami de Bruxelles.

  4. Sacha Says:

    Je suis d’accord avec ton article, pour ma part je suis étudiant et je ne fréquente pas des filles qui ont une très haute estime d’elles-mêmes. À mon avis ce serait vraiment contre-productif d’utiliser le neg-hit juste pour « casser une barrière » parce qu’en fac, surtout si on est social, il n’existe aucune « barrière » entre nous et la fille. (à part nos barrières mentales)
    Au final, on passera plus pour quelqu’un de désagréable (avec du neg-hit), et ça ne va rendre la fille plus réceptive, au contraire.

    Si est dans la mentalité d’être positif et d’apporter du fun, on ne pense pas à neg-hit mais plutôt à taquiner.

  5. limiri1 Says:

    Pas mal !

    Peut-être que tu modalises sur les neg-hits ; mais cependant les petits neg, c’est-à-dire les taquineries, c’est indispensable !

    Bien sur que développer l’inner game c’est le principal. Et d’ailleur, le neg est surement risqué pour des approches : il dout toujours être entouré dans un contexte pour être efficace, par exemple l’utilisation du push&pull

  6. Mario Says:

    Personnelement, je n’ai jamais utilisé ce genre de stratagème, Si une femme ne répond pas quand j’essais de l’abodrer et de lui parler, elle n’en vaut pas la peine car pour moi il s’agit d’un manque de savoir vivre( elle a un problème et ne veux rien savoir ), je lui fais un sourire moqueur / taquin et je m’en vais.

  7. Benjamin Says:

    Le neg est par définition négatif alors que la taquinerie est positive. Partir du principe qu’il n’y pas de glace à briser accélère tout de suite le rapport et c’est ce que je fais. J’ai appris ça de Sébastien Night. Merci Sébastien.
    David, ton cours in her game est excellent et est pour moi une source de motivation. Dès que le moral est un peu en baisse je pense aux modules d’in her game et je retrouve la pêche: c’est hallucinant! Les principes que tu enseignes et que je teste sont vraiment efficaces! Merci pour ce programme de développement personnel très abouti.

  8. JAD Says:

    Bonjour David , tout d’abord j’aimerais te remercier pour cet article très constructif et fort en détails .
    Néanmoins je trouve malheureux de ta part , de ne pas avoir mis d’exemple de Neg hits histoire de prendre bon exemple sur toi .
    Je t’invite et te demande de mettre plus d’exemple dans tes prochains articles :-)
    Merci encore une fois , JAD !

  9. franck Says:

    salut david.. j ai bien aimé ton article mais j aimerais avoir tes cours sur comment parler aux femmes mais je n arrive pas m inscrire alors comment dois je faire pour bénéficier de tes formations ?

Laissez un commentaire